La figue et le raisin, deux fruits à récolte automnale qui animent tables et cuisines de septembre ! A manger en direct du verger, à préparer en confitures, à transformer en pâtisseries ou tout simplement à faire sécher pour une dégustation hivernale.

Mais de la figue ou du raisin comment choisir ? Réponses et astuces gourmandes

Le raisin de table – (Vitis vinifera):

A l’automne, le raisin est associé aux vendanges si caractéristiques des régions de France mais vous pouvez vous aussi cultiver à la maison votre raisin… de table ! En plantant du raisin de table, vous pourrez récolter (même sous climat frais) ces petites billes sucrées à déguster au dessert, en gelée ou en jus.

Dans les régions froides du Nord de la France, optez pour la plantation de cultivars précoces ou intermédiaires qui auront toutes leur chance de donner de beaux grains concentrés en sucre à l’automne. Pour les régions plus tolérantes du Sud de la France : vous aurez toute la gamme à votre disposition. L’idéal est de planter 3 ceps à maturité différente pour une alternance (et une abondance) des récoltes de aout à octobre !

  • Pour une variété précoce : environ 60 jours entre la date de floraison et la récolte.
  • Pour une variété tardive : environ 120 jours entre la date de floraison et la récolte.

Dans tous les cas, il est judicieux de planter votre cep de vigne en situation ensoleillée (orienté sud-est) en prenant soin de lui fournir un support pour que les sarments et vrilles de l’année puissent s’agripper et se développer. Il s’adaptera même à des sols pauvres, calcaires. L’avantage de cette plante : elle peut servir de brise vue gourmand !

Les étapes à suivre :

1 – Plantation à l’automne : Placez la vigne légèrement inclinée dans votre trou (préalablement amendé = fertilisé). Le point de greffe doit se trouver à 5 cm au-dessus du sol. Recouvrez l’ensemble et arrosez généreusement le pied. Au moment de l’achat, la vigne est le plus souvent coupée… si ce n’est pas le cas : taillez-la au-dessus de deux gros yeux (pour obtenir le départ de 2 sarments) et palissez le plus vigoureux.

Nb : Lors de l’achat, veillez à ce que le point de greffe soit enduit de paraffine et bien renflé (signe de bonne santé du cep)

2 – Entretien et Taille : Veillez à l’apparition des symptômes des maladies les plus courantes en mai et juin : mildiou et oïdium. L’apparition de ces deux maladies sera réduite par un bon éclaircissage permettant aux feuilles de bien sécher après les précipitations !

La culture de la vigne n’est pas de tout repos ! En effet, l’entretien au fils des mois est important :

  • Taille de fin d’hiver (fin février-début mars) : on coupe les sarments qui ont fructifié l’année d’avant. Taillez les pousses latérales pour rapprocher la future production de la charpentière (branche émergeant d’un embranchement du tronc/de la structure primaire)
  • Ebourgeonnement (mai à juin) : supprimez les jeunes pousses en surnombre pour permettre aux autres de se développer largement et en toute aisance.
  • Eclaircissage (quand les grappes ont des grains de la taille des petits pois) : ne laissez que 1 à 2 grappes par sarment.

Vous pouvez aussi appliquer des techniques qui vont optimiser votre rendement de raisin : Pincement, incision, ciselage… Au final, plus de grappes avec de plus gros grains de raisin !

NB : pour comprendre tous le vocabulaire de la taille : consulter l’article : Comment tailler les arbres fruitiers.

3 – Récolte : Pour éviter de partager votre récolte avec les oiseaux, vous pouvez installer des filets de protection. Enfin, la date de la récolte dépend des cultivars donc le meilleur moyen c’est de gouter !

Quels cultivars de raisin pour les jus, les gelées, le raisin de table ?

– Pour les jus, gelées et confitures : Raisin noir ‘Boskoops Glory’  ou ‘Muscat Bleu’

– Pour manger en dessert : Raisin blanc ‘Tonia’ ou ‘New York’ sans pépin à fine peau, Raisin rose ‘Katharina’

– Pour des rendements importants : Raisin blanc ‘Arkadia’

La Figue  (Ficus carica):

C’est aussi pendant l’automne que la figue exprime toutes ses saveurs. Originaire du Proche-Orient le figuier est à la fois un arbre ornemental et un arbre gourmand qui donne de beaux fruits charnus qui sont en fait le réceptacle des graines ! Sa facilité d’adaptation aux différents climats et le nombre de variétés en fond un vrai succès au jardin.

Le figuier dans son milieu naturel (chaud et sec) est un arbre bifère c’est-à-dire qu’il donne 2 récoltes par an (été et automne) sous condition d’avoir vu le passage de son pollinisateur spécifique : une petite guêpe dite blastophage.

Heureusement, au fil du temps, de nombreuses variétés adaptées au climat plus frais et auto-fertiles sont nées. En fonction de vos envies, le figuier donnera 1 (unifère) à 2 récoltes de figues violettes, jaunes, vertes ou blanches à la chair nuancée de rouge-rosée.

Arbre simple à cultiver et résistant jusqu’à -15°C, le figuier  vous offrira toujours sa dernière récolte en automne. Avant d’en arriver là, il faut planter votre arbre à l’automne ou au printemps et procéder à quelques tailles classiques durant la saison pour optimiser la fructification. Tous les conseils sur la culture du figuier !

Au moment où vous acheter votre figuier pour une plantation dans le nord de la France, veillez à prendre un cultivar auto-fertile (qui donnera des fruits sans fécondation sexué) car il y a peu de chance que notre petite guêpe se rende jusqu’à Paris !

A savoir : une variété male de figuier est un caprifiguier qui ne donnera jamais de fruits comestibles. Il porte en fait dans ces fruits : les guêpes. Ainsi les guêpes naviguent de leur habitat et garde-manger mâle aux figuiers femelles et elles fécondent  les fleurs qui donneront des figues comestibles…

La figue dans tous ces états : pour tous les gouts !

  • Le figuier des climats chauds : Figuier ‘Grise de Saint-Jean’, bifère à grand développement, aux fruits violets, sucrés et très parfumés, Figuier ‘Bourjassotte’, unifère aux fruits panachés vert et jaune.
  • Le figuier des climats froids : Figuier ‘Blanche d’Argenteuil’, bifère auto-fertile aux fruits blancs, Figuier ‘Brown Turkey’ bifère aux figues marrons.
  • – Le figuier généreux et facile : Figuier ‘Négronne’, bifère avec des petits fruits violet-foncés, Figuier ‘Ronde de Bordeaux’, unifère et très rustique aux petits fruits violets.

Le meilleur pour la fin… la transformation !  A Table : Débutez le repas avec une salade de figues fraîches et gambas flambées suivit de brochettes de canard aux figues et foie gras poêlé… et pour finir un tiramisu de figue rôtie au caramel de framboise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici